Les feuilles

Feuille 333 janvier2006



                                                               Le dessus de l'aile gris
                                                      et la large zone blanche en arrière de celle-ci
                                                               bec noir et très court
Par conséquent, la mesure de la position d'un electron avec une grande précision introduit un degré d'incertitude dans la mesure de sa vitesse. Si la vitesse d'un electron est connu à 1 cm/s près, il est impossible de le localiser à mieux de 1 cm. Plus généralement, toute mesure perturbe un système microscopique. La précédente n'a pas trainé, pas comme toutes celles de l'annèe 2005 qui attendaient « frileusement » son arrivée. Ça y est! Elle est là! Y'en aura qu'une comme celle-ci en trois fois trois avec ses couleurs volontairement retirées peut-être juste pour montrer d'où elle vient. Elle se pose sur cette année qui il y a 50 ans, m'aterrissait, et ce chiffre qui se répète comme une disparition, ricochets miroitants, trois a toujours été pour moi beaucoup mieux que deux, c'est le premier développement, par exemple la musique ne pourrait pas se décomposer, exister, sans le trois: le début, le milieu, la fin, l'amorce, ce qui se dit dans la tête du coureur avant sa mise en jambe, on aurait sans doute dû en avoir trois, trois bras aussi, trois yeux pour une vision tridimentionnelle; dans le corps humain tout est par deux sans doute parce que tout reste à faire, un chantier en cours de construction perpétuelle. Tout ça pour dire que cette feuille par ses chiffres pourrait être un aboutissement; symboliquement possible; organiquement, c'est, heureusement pour moi, une autre histoire; le nombre ne décide pas de lui-même. Après ce trois fois pile, comme les douze coups d'une pendule, on va dire que c'est à ça que ça fait le plus penser. C'est l'heure! Un ajustement, indépendemment de notre volonté ça on y peut rien mais alors vraiment! On est là comme Samuel, c'est tout ce que l'on peut dire


                                                             L'ombre des arbres
                                                  mon ombre est mouvante
                                                             sous la lune d'hiver                                      Shiki


0,742 minutes de silence...........................................................................................24 711 260 secondes alignées comme un seul homme! Ça me rappelle quelque chose!

Le pied tout entier tiendra entre le coude et le poignet, et entre le coude et l'angle intérieur du bras vers la poitrine, quand le bras  est plié. La main gauche toujours posée sur l'aine du blessé, elle plongea une racine de consonde dans l'eau pour la rincer, puis elle mâcha celle-ci jusqu'à ce qu'elle ait une consistance pâteuse et recracha cette pâte dans la solution de pétales de soucis afin de préparer un emplâtre. Avant de l'appliquer sur la blessure, elle remit le muscle en place et referma les deux lèvres de la plaie. Mais telle autre qui ne m'apparaît pas s'ensuivre à l'instant même, et que rien ne va éveiller avant des années, voici que, dans des années, elle paraîtra, s'associera à la première, s'en révélant à son tour toute prochaine. Si prochaine peut-être qu'on pourra naïvement se demander si ce n'est pas la même, ou comment se fait-il qu'on y ait pas pensé plus tôt. Tandis que j'interroge anxieusement ses yeux, sous sa blancheur dorée des éclairs de noirceur serpentent, et une sueur violette dégoutte de mes doigts, mais nous réussissons, cela vire, nous sommes les auteurs d'une chaîne de montagnes, les mers commencent à se déplacer, et la surface de la terre sur laquelle nous roulions tout à l'heure s'incline jusqu'à devenir une falaise. Nous continuâmes, dans le sens ordinaire, à longer le mur transparent, derrière lequel n'apparassait plus que du terrain libre, qui semblait attendre de nouveaux personnages. Verser en dernier moment la ration intruse; et de dresser les hippocampes à former eux-mêmes le globe solaire en malaxant tous à la fois, avec leur côté gauche qu'il aplanit au moyen d'une couche de cire offrant la même teinte qu'eux, les blocs bruts qui leurs seraient livrés. Un sexe émergea à l'opposé de l'oeil pour regarder le temps, et, lentement, ma moelle fila une pelote de nerfs autour de laquelle les heures vinrent s'égoutter. Ce fût le ventre. Je leur donnerais ma chair à déchiqueter, mon sang pour leurs jeux, leurs peintures, mes viscères pour leurs dessins qu'ils feraient sécher au grand vent de ce clair de terre dont parlent les livres devant les ténèbres brillantes. Ce regard, ce regard ne peux-tu le laisser encore quelques temps ne pas virer à la colère? Le diamètre du cou entre une fois et trois quarts dans la distance qui sépare les sourcils de la nuque. Va-t'en vite, me dit-elle. Je lui obéis et nageai rapidement, des bras, des jambes, de tout mon corps. Il se développa de toute évidence dans un temps vertical puisqu'aucun des deux moments: sourire ou regret n'est antécédent. Le sentiment est là, réversible ou, pour mieux dire, la réversibilité de l'être est ici sentimentalisée. Les reflexions sont causées par les corps brillans d'une surface polie et à demi-opaque, qui, frappés par la lumière, la renvoient au premier objet, tel le rebond d'une balle. Elle eût beau refermer à nouveau la plaie, cela ne servit à rien. Elle savait que si elle bandait la jambe du blessé, elle n'obtiendrait pas un meilleur résultat. En plus , elle craignait que la cicatrisation se fasse mal et qu'il ne puisse plus jamais se servir de sa jambe. Nous nous regardons dans la pénombre, consternés, boutonnons nos imperméables, serrons nos écharpes pour sortir. Je fouille mes poches pour le trousseau de clefs. Ce n'est pas une serrure, c'est un cadenas. Il faut évidemment se battre avec lui, mais dès qu'il est ouvert, un des pitons qui le retenaient s'arrache du bois pourri. Les gonds grincent. Nous nous faufilons à l'intérieur. La ville, grand cimetière du règne animal, se referma, aseptisée, sur les dernières charognes ensevelies avec leurs dernières puces et leurs derniers microbes. L'homme avait à la fin rétabli l'ordre du monde, qu'il avait d'abord boulversé: aucune autre espèce vivante n'existait plus pour le remettre en cause. Leur ombre s'étendra progressivement sur notre cuve dans laquelle d'inombrables panneaux de verre tranchant délimiteront alors des ruelles à l'intérieur desquelles nous nous faufilerons, serrés les uns contre les autres, la tête de l'un s'enfonçant dans le dos de l'autre, la langue de l'unsuçant le sang de l'autre, comme si nous étions nous-mêmes une canalisation. Le pied est aussi long que la tête entière de l'homme, à partir du dessous du menton jusqu'au sommet de la tête, comme il est montré ici. Réellement heureux, exalté, dans mon corps et dans mon esprit, il m'est arrivé de m'élever tout droit dans le ciel étoîlé, saluant de mes chants l'édifice de l'univers; les feuilles se présentes de profil au soleil, non de face, et ne donnent pas d'ombre.